Imprimer

Faites-vous partie de ceux qui pensent qu’ils vont gagner à la loterie? Ou travaillez-vous à vous constituer progressivement un patrimoine ?

En athlétisme, comme dans la vie, ce ne sont pas les choses les plus spectaculaires qui donnent des résultats, ce sont les petites choses quotidiennes, imperceptibles, qui au fil du temps s'accumulent pour aboutir au succès.

Si vous courez demain matin, ou si vous restez au lit, l'effet immédiat sur votre condition physique est pratiquement nul.

Demandez à un athlète de haut niveau quelle est la séance qui lui a valu la médaille d'or, et il ne sera pas en mesure de vous le dire. Mais cet athlète est quelqu’un qui aura fait les bons choix pour aboutir au succès. Un matin alors qu’il faisait froid, il aura choisi de se lever et d’aller courir. Quelqu'un d'autre ce matin-là aura choisi de rester au lit. Ce n’est pas cette sortie en particulier qui fera la différence, mais bien les petites décisions quotidiennes, qui misent bout à bout font toute la différence.

Peu à peu, vos choix vous rapprochent ou vous éloignent de votre objectif. Vous faites des choix tous les jours, ce sont des choix simples et faciles.

Il est facile d'aller courir, MAIS, il est également facile de rester au lit.
Il est facile de boire un verre d'eau, MAIS, il est également facile de boire un verre de coca.
Il est facile de manger une bonne salade, MAIS, il est également facile de manger un hamburger et des frites.
Il est facile de faire 10 pompes, MAIS, il est également facile de s'asseoir devant la télé.

Vous avez toujours le choix, et lorsqu’il s’agit de petites choses, quel que soit le choix que vous fassiez, il est généralement facile à faire. Il vous faut juste faire votre choix en fonction de votre objectif à long terme, plutôt que de votre sensation immédiate.

Faites votre choix en fonction du sentiment qu’il vous procurera le lendemain. Est-ce que vous vous direz : «Je suis content d’être resté au lit hier matin» ou encore «Je suis content d'avoir mangé un hamburger et des frites hier soir" ?

Il s’agit chaque fois de choix faciles. Pris séparément, chaque choix fait très peu de différence. Mais ensemble, ils font toute la différence.

Faites-vous partie de ceux qui racontent à tout le monde la séance très difficile qu’ils ont faite ? Je vois sur Facebook des athlètes qui publient des commentaires comme "J’ai couru comme une machine hier soir. J'ai travaillé si dur que j'ai failli mourir. Go hard or go home! Travaillez dur ou rentrez à la maison!" Mais je vois rarement ces mêmes athlètes dire le lendemain matin « Je me suis levé à 6 heures ce matin pour aller courir, comme tous les matins ». Peut-être que la machine du jour avant avait été éteinte et qu’on a oublié de la rallumer le matin.

Les athlètes qui courent ne se posent pas de question, ils sortent et ils courent. Ils ne parlent pas des séances difficiles qu’ils ont faites. Ils font les bons choix. Ils savent qu'une séance difficile ne les transforme pas en champion. Ils savent qu’en faisant les bons choix, jour après jour, ils font peu à peu basculer la balance en leur faveur. Faire le mauvais choix, c’est faire basculer la balance de l’autre côté.  Quelles sont les petites choses que vous pourriez faire chaque jour et qui feront une différence?

Vos choix sont faits dans le présent. Le résultat de ces choix se fera voir dans l'avenir.

Faites les bons choix et faites basculer la balance en votre faveur.