Imprimer

Si le groupe que j’entraîne commence à sentir l'ail, je saurai pourquoi!

L'ail, ou plus précisément l’allicine, qui est un composé organo-sulfuré abondant dans l’ail, a longtemps été connu pour ses propriétés antioxydantes et est donc considéré comme bénéfique pour la santé par les nutritionnistes. Et maintenant, une étude réalisée par des scientifiques chinois suggère qu'une alimentation riche en ail pourrait offrir des avantages aux sportifs.

Le but de l'étude était d’étudier les effets de la supplémentation en allicine sur les douleurs musculaires causées par l'exercice et sur la capacité antioxydante chez les athlètes bien entraînés.

Deux groupes d'athlètes ont participé à une étude en double aveugle, contrôlée par placébo. Les sujets ont été répartis aléatoirement en 2 groupes :
-    un groupe de supplémentation en allicine
-    un groupe de contrôle (placebo).

Suivant leur groupe d’assignation, les sujets ont soit reçu l’allicine, soit le placebo, 14 jours avant et 2 jours après une course en descente sur tapis roulant. Cet exercice a été choisi parce que la contraction musculaire excentrique lors d’une course en descente entraîne des douleurs musculaires importantes.

Les chercheurs ont recueilli diverses données avant et après la course, notamment le lactate sanguin, la capacité antioxydante totale, le niveau des marqueurs de dégradation musculaire, le niveau de certaines enzymes antioxydants et surtout, les douleurs musculaires perçues.

Les résultats étaient les suivants :

•    Le groupe ayant reçu le supplément d’allicine avait des niveaux de marqueurs de dégradation musculaire (comme la créatine kinase) significativement plus bas, et des niveaux de marqueur immunitaire IL-6 également plus bas, ce qui indique des niveaux inférieurs de «stress biochimique»;

•    La supplémentation en allicine a entraîné une plus grande capacité  antioxydante totale au repos, et cette valeur plus élevée a été maintenue 48 heures après l'exercice;

•    Et enfin, la supplémentation en allicine a réduit de manière significative les douleurs musculaires perçues après l'exercice

Les chercheurs en ont conclu que ces résultats suggèrent que l'allicine pourrait être un agent réducteur de douleurs musculaires, bien que d'autres études sur les effets anti-inflammatoires et anti-oxydants de l'allicine soient nécessaires.