Imaginez que vous avez 20 courses sur piste en une saison. C'est un nombre raisonnable qui permet des courses plus longues, plus courtes, des séries et des finales. Parmi ces 20 courses, il n’y en a que quelques-unes qui sont vraiment importantes - un championnat, une qualification pour un championnat, une course rapide pour un record personnel, etc. Les autres sont des préparations pour ces courses importantes.

Donc vous avez probablement 80% de vos courses qui sont moins importantes - si vous ne courez pas bien, ça n'a pas tellement d'importance. Ce sont des courses tests, pour expérimenter, pour oser essayer quelque chose de différent, pour risquer d'échouer. Elles vous permettent non seulement de découvrir vos limites, mais aussi d'étendre vos limites.

Que se passerait-il si vous meniez la course depuis le début ; alliez directement en queue de peloton ; accélériez alors qu’il reste 800m dans un 1500m ; accélériez fort à la cloche ; courriez la première moitié d'un 800m ou d’un 1500m 2 ou 3 secondes plus vite que d'habitude ; courriez les derniers 800m d'un 1500m ou les 4 derniers tours d'un 5000m en accélérant tous les 100m ou tous les 400m?

Si vous ne savez pas, alors faites-le. Vous en apprendrez plus sur vous et sur la course que vous courez habituellement qu’en faisant n'importe quel entrainement. Et vous pourriez trouver une tactique qui fonctionne vraiment bien pour vous.

Comme d'habitude, c'est votre choix.